Comment faire des portraits avec un joli flou derrière ?

Pour ce tout premier article sur Les bons tuyaux photo, nous allons traiter un sujet qui en couvre lui-même plusieurs : comment réaliser des portraits où le sujet se détache vraiment de l’arrière plan, afin qu’il ressorte plus.

Commençons par un petit exemple qui illustre bien de quoi nous parlons :


Emilie The Brunette pour Brunes Power
Panasonic GH2 - 25mm à f/1.4

L’image nous montre bien le concept : Emilie est bien nette, l’arrière plan est flou ce qui permet de vraiment attirer l’attention sur le modèle. Nous avons mis en légende de l’image l’appareil photo utilisé (un Panasonic GH2), le type d’objectif utilisé (un 25mm) et à quelle ouverture nous avons réglé l’appareil photo (f/1.4).

Nous reviendrons plus en détail dans un prochain article sur quel objectif choisir, mais pour ce qui nous intéresse aujourd’hui nous allons aller droit au but : pour du portrait, vous n’obtiendrez pas de meilleur rapport qualité / prix qu’avec un 50mm f/1.8. Il existe bien d’autres objectifs, il est bien évidemment possible de faire des portraits avec un objectif de base (celui fournit le plus souvent dans le kit “appareil photo + objectif”). Mais pour faire de beaux flous d’arrière plan pour pas trop cher, rien ne vaut ce qu’on appelle une “focale fixe”, c’est à dire un objectif qui ne zoome pas. Pour les exemples que nous allons voir plus loin nous avons utilisé un objectif 50mm à focale fixe.



Si vous êtes chez Nikon (vous êtes au top, vous le savez ça ?) nous vous conseillons vivement le Nikon AF Nikkor 50mm f/1.8D. Vous le trouverez en moyenne à 150€. Croyez-nous, à ce prix-là c’est une véritable aubaine. Inutile d’investir 200€ de plus dans son grand frère le AF-S Nikkor 50mm f/1.4G, le f/1.8D est parfait pour notre utilisation.




Si vous êtes chez Canon, le Canon EF 50mm f/1.8 II s’offre à vous. L’avantage de cet objectif est qu’il fait aussi macro : vous pourrez prendre en photo des objets se trouvant à 45cm de l’appareil (idéal pour le gros plan sur des fleurs, des insectes, des objets…). Ce petit bijou est vraiment très bon marché : 100€ en moyenne.







Vous avez votre 50mm vissé à votre petit reflex adoré (peut-être que vous ne l’adorez pas trop ces derniers temps, mais vous allez voir, il est capable de choses merveilleuses…) ? Alors passons aux réglages. Nous allons procéder à des réglages simples, nous pourrons voir plus précisément les différents boutons et mode dans un prochain article.

Vous allez passer votre reflex en priorité ouverture (aussi appelé priorité diaphragme). Pour cela vous allez mettre votre appareil photo en Mode A (chez Nikon) / Mode Av (chez Canon).

  

A quoi ça sert ? Cela va nous permettre de choisir manuellement l’ouverture du diaphragme. L’appareil photo va pour sa part s’occuper d’adapter la vitesse d’obturation par rapport à l’ouverture que nous allons choisir. Plus le chiffre est petit (f/1,8 par exemple) plus on dit qu’il s’agit d’une grande ouverture. En effet, plus le chiffre est petit plus le diaphragme va laisser passer de la lumière. Une petite ouverture (avec donc un grand chiffre, par exemple f/22) va laisser passer moins de lumière.

En ce qui nous concerne pour nos portraits, nous allons retenir une chose : il nous faut un chiffre le plus petit possible, et donc une ouverture la plus grande possible, pour avoir un beau flou derrière le sujet. Plus l’ouverture sera petite (et donc plus le chiffre sera grand), et moins nous aurons du flou derrière la personne que nous allons prendre en photo.

Avant de prendre la photo, nous allons vérifier deux choses : la balance des blancs ainsi que les ISO. Nous n’allons pas nous compliquer les choses, disons que pour le moment nous allons laisser la balance des blancs en automatique (“AWB” chez Canon, “WBA” chez Nikon), et si nous prenons nos photos en plein air par temps relativement clair, nous allons régler les ISO sur 200. Nous reviendrons sur ces deux aspects lors de prochains articles. Nous vous invitons à consulter le manuel de votre appareil si vous ne savez pas comment modifier la balance des blancs ainsi que les ISO.

Un fois que tout est réglé, c’est parti, à vous de jouer ! Je me suis prêté au jeu et c’est Manon, armée de son Nikon D70 lui-même équipé du Nikon AF Nikkor 50mm f/1.8D qui m’a prise en photo. Pour information, le Nikon D70 est un reflex numérique de 6,1 millions de pixel sorti en 2004. Quelque soit le modèle de votre appareil photo numérique, quelque soit son nombre de millions de pixels, retenez bien deux choses :

  • Avoir un bon reflex numérique c’est bien. Notez que n’importe quelle entrée de gamme d’aujourd’hui écrase techniquement le D70 d’il y a 7 ans (alors qu’à l’époque, des photojournalistes vendaient à des magazines des clichés réalisés avec cet appareil). Donc avoir un bon reflex numérique c’est bien. Mais avoir de bons objectifs photo, c’est encore mieux. Dans notre cas le 50mm f/1,8 est un (très) bon objectif.
  • Sans maîtrise, la puissance n’est rien. On peut faire des photos magnifiques avec un appareil photo numérique d’entrée de gamme, et faire des photos sans aucun intérêt avec 2500€ de matériel photo.


Voici donc 3 photos prises par Manon avec son D70. Nous allons voir les différences selon l’ouverture choisie (“A” sur son Nikon).


Nikon D70 + 50mm à f/2 - Balance des blancs auto - ISO 200


Nikon D70 + 50mm à f/4 - Balance des blancs auto - ISO 200


Nikon D70 + 50mm à f/8 - Balance des blancs auto - ISO 200

La différence entre la première photo et la dernière est flagrante, nous pouvons bien voir que le bokeh (nom donné au flou d’arrière plan) est bien plus prononcé à f/2 qu’à f/8. La première photo détache le sujet de son environnement, la troisième fait penser à une photo prise avec un iPhone (chouette photo pour un téléphone portable, mais indigne de votre reflex numérique).

Si vous souhaitez réaliser des portraits alors que la luminosité est moindre, augmentez alors les ISO. Faites des tests en montant d’un niveau à chaque fois, jusqu’à ce que vous puissiez faire des photos nettes. Le fait d’être trop bas en ISO alors qu’il fait sombre (comme en intérieur par exemple) peut occasionner des photos entièrement floues. Surtout, évitez d’utiliser le flash de votre appareil ! Nous verrons une prochaine fois comment essayer de dompter le parent pauvre de tous les appareils photo numériques : le flash intégré.

Le 50mm c’est bien sympa, mais pour le moment vous n’avez que le zoom qui vous a été fourni avec votre reflex. Pas de problème, il existe une petite astuce. Suivez les différentes étapes énoncées ci-dessus (la vérification de la balance des blancs, etc.). Une fois que tout est quasiment réglé, zoomez au maximum. Si vraiment vous avez un zoom trop puissant (au-delà de 100mm par exemple) dézoomez un peu. Mais le but est vraiment de pouvoir zoomer au maximum. Il va donc alors falloir vous reculer pour pouvoir cadrer votre sujet. Suivant votre zoom, vous allez devoir reculer de quelques pas ou bien d’une vingtaine de mètres… Tournez la molette qui permet de choisir l’ouverture jusqu’à ce que vous ayez le plus petit chiffre possible. Dans la plupart des cas, avec un zoom ce chiffre sera f/4,5 par exemple. Prenez une photo et vérifiez le bokeh : vous devriez avoir une bonne surprise… C’est mathématique, je ne l’expliquerai pas ici, mais ça fonctionne pas mal.

Nous espérons que ce premier article vous aura un minimum éclairé quant à la façon de faire des portraits avec un beau bokeh. N’hésitez à nous poser vos questions dans les commentaires. Rejoignez-nous sur la page Facebook du blog pour être tenu au courant de la mise en ligne de nouveaux articles.

Les commentaires de ce blog sont propulsés par Disqus

Notes

  1. golem57 a reblogué ce billet depuis todephotographe et a ajouté :
    Que d ’ informations super utile pour moi, qui est plus que novice et galère avec mon d5100. Merci beaucoup ;)
  2. kelevraslevin88 a reblogué ce billet depuis todephotographe
  3. anya-gomes a reblogué ce billet depuis todephotographe
  4. info-sur-le-rachat-de-prets a reblogué ce billet depuis todephotographe
  5. todephotographe a publié ce billet
-->